Le client, catalyseur de l’innovation énergétique

Vincent december 05, 2018 0 reacties

Comment exploiter l’innovation pour changer le marché de l’énergie au profit du client ? C’était le point de départ de June. Cette application permet aux consommateurs d’énergie de toujours bénéficier du meilleur prix tout en tenant compte de leurs préférences. Les développeurs, Vincent, Jannes et Georges, nous expliquent comment l’orientation client conduit à l’innovation.

 

Une innovation permettant au client de réaliser des économies est attrayante pour beaucoup de monde. Comment au juste en êtes-vous venus à l’idée qui sous-tend June ?

Georges : « Jannes et moi essayons toujours d’apporter de l’innovation dans divers secteurs en appliquant les technologies adéquates. Nous entendons être un catalyseur des changements nécessaires. Le marché de l’énergie peut certainement tirer profit d’un tel catalyseur. »

Vincent : « Auparavant, je travaillais chez un fournisseur d’énergie mais je pensais que le marché de l’énergie devait se tourner davantage vers les clients. Cela me paraissait plus honnête et plus durable. J’ai par hasard rencontré Jannes et Georges, qui travaillaient sur leur idée de lecteurs de compteurs intelligents. Cette rencontre a donné naissance à une collaboration réussie. »

 

Le marché de l’énergie n’est-il pas aujourd’hui déjà tourné vers le client ? Car il est désormais possible de choisir soi-même son fournisseur d’énergie, non ?

Vincent : « En tant que client, on peut en effet comparer les prix et choisir soi-même son fournisseur d’énergie. Mais malheureusement, les fournisseurs attirent souvent les clients avec des tarifs intéressants pour ensuite progressivement augmenter leurs prix. Si les choses se gâtent, c’est le bénéfice à la fin de l’année qui compte, pas le client. Il faut donc toujours se tenir sur ses gardes en tant que client, et changer de fournisseur d’énergie à temps. »

 

Comment l’innovation peut-elle améliorer la situation ?

Jannes : « Nous voulions que les clients puissent passer automatiquement au tarif le plus avantageux. Car on n’a pas toujours le temps ni l’envie de comparer les prix. Nous avons donc mis au point un algorithme qui compare les prix en permanence et gère le changement de fournisseur si cela permet au client d’économiser de l’argent. »

Georges : « Pour pouvoir réellement exploiter cet algorithme, nous avions besoin de données sur la consommation du client. Or, malheureusement, les gestionnaires de réseaux de distribution ne prennent note des relevés de compteurs des clients qu’une fois par an. Ils n’exploitent pas vraiment le potentiel que présentent les compteurs. Nous avons donc créé des lecteurs de compteurs intelligents qui établissent des modèles de consommation détaillés pour le client. »

 

Ces compteurs sont-ils difficiles à installer ?

Georges : « Pas du tout. Nous essayons toujours de rendre tout très facile à utiliser. Ce sont des appareils simples que le client installe lui-même en toute facilité. Et une fois raccordés, tout se fait automatiquement. »

Jannes : « En outre, nous avons créé une app, afin que le client puisse superviser sa consommation et les économies réalisées. Il ne doit plus introduire ses relevés de compteurs dans l’outil de son fournisseur d’énergie pour obtenir un aperçu de sa consommation. L’app lui permet également d’indiquer sa préférence pour l’énergie verte ou certains fournisseurs d’énergie. »

Vincent : « June part vraiment de ce que le client recherche. Elle est facile, transparente et personnalisée. Nous travaillons par exemple avec des diagrammes récapitulatifs sur la consommation plutôt qu’avec un aperçu classique sur la facture d’énergie. »

 

Les fournisseurs d’énergie actuels et leurs décomptes ne sont-ils donc pas transparents ?

Vincent : « Les fournisseurs d’énergie sont obligés par le législateur de communiquer une masse d’informations sur leur décompte. C’est supposé renforcer la transparence mais, en réalité, de nombreux consommateurs ne s’y retrouvent plus tant la quantité d’informations est importante. Nous voulons gérer les données intelligemment et offrir un récapitulatif clair aux clients.

Nous sommes en outre tout à fait transparents quant à notre garantie d’économie. Nous montrons aux clients combien ils ont épargné lors de chaque changement de fournisseur. Ils voient ainsi clairement ce qu’ils récupèrent grâce à leur abonnement. S’ils ne récupèrent pas d’argent, nous remboursons la différence entre l’abonnement et les économies qui auraient pu être réalisées. »

Georges : « Actuellement, les fournisseurs ne peuvent pas offrir plus de transparence car le gestionnaire de réseau de distribution n’utilise pas de compteurs intelligents. Nous voulons encourager l’usage de compteurs intelligents depuis la base en montrant aux clients combien ils peuvent en retirer des avantages. »

 

Les compteurs intelligents ont-ils d’autres avantages ?

Jannes : « La compréhension des modèles de consommation peut en effet être exploitée de différentes façons. À terme, nous pourrions par exemple organiser des achats groupés d’énergie pour des profils spécifiques. Un célibataire présente en effet un profil de consommation très différent de celui d’une famille. Les achats groupés traditionnels n’en tiennent pas compte.

Les fournisseurs d’énergie profiteront d’ailleurs eux aussi des compteurs intelligents. Ils pourront acheter l’énergie plus efficacement. Nous espérons évidemment que cela conduira à une baisse des prix pour les clients. Les fournisseurs pourront en outre mieux réagir aux pics de consommation d’énergie. »

Georges : « Idéalement, les lecteurs de compteurs intelligents seront à terme complétés par un compteur pour l’énergie produite par le consommateur. Cela donnerait un énorme coup de pouce aux énergies renouvelables et locales. Une évolution dont le marché de l’énergie pourrait également tirer profit. »

 

Pourquoi voulez-vous promouvoir les énergies renouvelables ?

Georges : « Grâce à June, nous entendons stimuler le passage à un marché de l’énergie durable. Chacun sait que les combustibles fossiles ne sont plus la solution, mais les changements sont lents. »

Vincent : « L’approche top-down selon laquelle le gouvernement impose toutes sortes de normes ne fonctionne nullement. Le processus est beaucoup trop lent. Nous pensons que l’orientation client, elle, fonctionne. Si le client perçoit l’avantage de ces changements, nous progressons réellement. C’est pourquoi nous croyons fermement en un marché peer-to-peer, où chacun peut devenir fournisseur d’énergie. Vous voyez, June n’est encore qu’un début ! »

 

Nous nous réjouissons de voir ce que l’avenir nous réserve. Un avenir où le consommateur aura vraiment les cartes en main.

Vincent

Vincent

Co-founder June